Menu

MENU

31 mars 2016

Mon BABI et moi

Je ne sais pas si vous avez eu l'occasion de visionner (sinon vite vite sur le Replay), l'émission des Maternelles sur les Bébés Aux Besoins Intenses (BABI) cette semaine. Cela m'a décidée à rédiger cet article !

  
 
Vous le savez si vous nous suivez par ici, SamSam n'est pas un bébé en retard en ce qui concerne son développement moteur. Mais si j'ai un peu de mal à m'extasier sur la question, à l'inverse de beaucoup de personnes de notre entourage, c'est que cela va avec d'autres choses plus compliquées à vivre au quotidien.
Nous avons en effet beaucoup de raisons de penser que Sam est un BABI...  (roh lala qu'est-ce qu'ils nous ont encore sorti les grand-pois...) Nous n'avons pas de diagnostic officiel, mais de nombreux signaux...


J'ai beaucoup lu sur le sujet, et je ne serai pas capable de mieux résumer que ce que j'ai lu sur ce blog  du coup je fait un peu de "plagiat" (phrases en italique) tout en vous donnant mon point de vue à la suite. 

Hypersensibilité : perçoit et ressent beaucoup de choses, physiquement et émotionnellement. Il a tendance à sursauter, à se sentir agressé ou irrité avec un rien.
Ah oui ??? Vous connaissez l'enfant à qui on fait "bouh" et qui fait un bond de 30 cm à chaque fois ? Même en étant en vision depuis plusieurs secondes ? Je vous présente Sam !






Réactivité : réagit intensément aux stimuli. Il parle, rit, pleure, proteste et/ou crie très fort. La plupart des enfants hypersensibles peuvent être méfiants face aux personnes étrangères. 
Toutes les personnes de notre entourage le savent : Sam a du mal à faire confiance à une personne hors de nous ses parents ou de ses sœurs. Même des personnes qu'il voit toutes les semaines, qu'il a l'habitude de côtoyer... il a beaucoup de mal à accorder sa confiance... Il lui faut toujours un temps d'adaptation, souvent assez long (bien plus long que la plupart des enfants que je connais !), ce qui peut être assez vexant pour notre entourage proche.  

Et si il vous faut encore un petit exemple de Sam qui rigole :





Jamais de demi mesure, toujours A BLOC !


Exigence : demande beaucoup de patience, «tire du jus». Les parents se sentent souvent épuisés, vidés. ATTENTION! Les bébés BABI ne sont pas capricieux. Leurs multiples demandes et leurs attentes face à ce qu'on réponde rapidement expriment le sentiment d'urgence qu'ils vivent. Beaucoup de BABI sont très anxieux.
C'est ma principale demande vis à vis de nos familles : que l'on arrête de le prendre pour un enfant capricieux. J'aimerai tellement que l'on essaie de le comprendre plutôt que de le juger... Il y a toujours une raison, rien n'est jamais "gratuit" dans son mal être. Souvent il a faim, soif, sommeil alors que ce n'est pas du tout "le moment", mais il a toujours un grand sentiment d'urgence.



Là par exemple il ne comprend pas pourquoi son papa est parti sans lui, c'est juste inimaginable dans sa petite tête de 16 mois ! <3

Imprévisibilité : même avec les parents les plus créatifs du monde, les solutions qui fonctionnent à long terme pour les bébés intenses semblent plutôt rares. On pense avoir trouvé enfin! «ZE» truc, mais 2 crises plus tard... ce n'est plus un succès.
Tout est dit : à chaque fois qu'on trouve une solution, la fois suivante la problématique est un tout petit peu différente et du coup la solution différente.
Dans la même thématique aussi, j'ai beaucoup de mal à maintenir un emploi du temps précis sur plus de 2 ou 3 jours. Par exemple un jour il va s'endormir en rentrant de l'école puis dormira 2h et prendra un bib à son réveil, le lendemain il se réveillera en arrivant à la maison et voudra jouer dans le jardin toute la matinée en refusant le biberon... Les schémas d'un jour à l'autre sont rarement identique. J'ai longtemps cherché à lui imposer des matinées, en vain. Maintenant, je m'adapte à lui et il s'adapte à moi (je n'hésites plus à faire les courses par exemple certains matins). L'après midi c'est sieste imposée, certains jours il s’endort en 10 secondes chrono et d'autre cela peut mettre jusqu'à 1h30 (après j’abdique) et cela ne dépend pas du tout des siestes réalisées le matin ou pas.

Là par exemple, après plusieurs mois sans sieste il s'est effondré ce matin là au milieu des courses, impossible de le réveiller !
  
Besoins physiques : accrocs au peau-à-peau, ses «bébés à bras» seront parfois de vraies petites sangsues. Bien lovés sur papa ou maman, le contact de la peau les rassure. Le besoin de succion aussi est majoritairement présent chez ces nouveau-nés et ils tètent intensément souvent! Très typique : ILS NE DORMENT PAS! Ces bambins parfois dit hyperactifs, en très bas âge ne dorment pratiquement jamais ou se réveillent quasiment tout le temps. Du moins, plusieurs fois par nuit et les siestes ne sont pas populaires. Les BABI sont très actifs, bougent continuellement.
Tout est dit encore... Pour le peau à peau, cela m'a permis (et me permet encore) de beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP câliner, ce que je n'avais jamais vraiment pu faire avec les filles qui n'étaient pas tellement tactiles. Gros besoin de calinage de ses doudous (et pour l'endormir régulièrement, je peux vous confirmer que ce n'est pas exactement doux, il me les usent à une vitesse extrême ^^). Concernant le bébé qui bouge continuellement, vous l'avez constaté par vous même par ici, il marchait à 10 mois et à à peine 16 mois, c'est le premier à courir au parc ou à faire de la trottinette !




Le bébé de 15 mois à genoux sur ton tabouret sur lequel il est monté seul et qui fait des dessins... logique....


Un BABI est un donc bébé qui a donc des besoins un peu différents de ceux des bébés classiques, souvent amplifiés. Certes, il a besoin d'être aimé, que l'on s'en occupe, qu'on le rassure, mais il a toujours besoin d'"un petit peu plus".
Alors, oui, je vous entends déjà "c'est n'importe quoi, c'est le nouveau terme à la mode", "avant c'était les enfants hyperactifs, puis précoces", "c'est trop facile de lui passer tous ses caprices"... tout ça tout ça...  mais justement c'est bien cela le problème.
Quand on un enfant qui a des besoins plus importants que la normale nous nous replions sur nous même, nous ne savons plus comment faire pour contrôler notre enfant. Nous n'avons pas besoin de nous sentir en plus jugés sur la façon dont réagit notre enfant.Nous n'osons pas parler des différences de peur d'être jugés et nous n'avons du coup pas d'aide pour trouver les solutions qui pourraient être adaptées cette situation.
Je vous avouerai que j'ai d'ailleurs écumé le net avant de parler des BABI à mon mari de peur qu'il ne se moque de moi...

Maman qui essaie d'aller aux toilettes... "Coucou" si vous regardez le reportage des Maternelles, il y a exactement le même passage !
 
Bref les gens, acceptez la différence, si petite soit-elle, et ne soyez pas si durs avec les jeunes parents. Lorsque leur enfants n'est pas tout à fait "comme les autres" mais pas non plus malade...

Et parents de BABI, je vous souhaite tout plein de courage ! Cet état ne dure pas et fini par passer, et en attendant, prenez soin de vous et pensez à vous reposer de temps en temps ! 

30 mars 2016

Tuto - LE sac Lapinou

C'est reparti pour un DIY cette semaine, je vous propose... le sac Lapin Blanc !!! Dans le cadre de ce nouveau challenge auquel je participe, le "Projet DIY" il fallait se remuer les méninges sur un DIY avec thématique le "Lapin Blanc".
J'ai hésité entre plusieurs petites choses, mais c'est finalement le sac shopping pour les minis qui l'a emporté !




Il vous faudra pour cela :
20 cm de tissus blanc/ beige
20 cm de doublure (il en restera des morceaux, vous pouvez vous lâcher en jolis tissus ! )
1M de cordelette
1 fermeture éclair
3 Pompons
1 Machine à coudre
1 Feutre pour écrire sur du tissu



Pour débuter, il faut marquer les former sur le tissu afin de les découper plus facilement.
Utiliser une petite assiette afin de faire un joli arrondi, puis faire des traits droits pour les cotés du sac.
Plier le tissus en deux et découper cette forme.
Découper la même forme en double dans la doublure.


 Dessiner le visage du lapin sur le tissu blanc (vous pouvez lui rajouter des moustaches, j'ai oublié ^^)


Utilisez le reste de tissu blanc pour :
Découpez une bande de tissus de 20 * 10 cm, puis découpez à nouveau en deux afin d'obtenir deux carrés de 10 * 10 cm.
Plier le morceau de tissus en accordéon en 4 et tracer une forme d'oreilles. Découpez la, vous aurez ainsi 4 morceaux d'oreilles.
Découper 2 oreilles plus petites dans la doublure.


Coudre les petites oreilles sur les grandes, cela sera votre face avant. 


Coudre les oreilles endroit contre endroit et retournez les.


Plier les petits carrés de tissus en 3 (en accordéon) puis en 2. Cela vous fera un petit morceau assez rigide. Maintenez le fermé à l'aide d'une épingle. 



Coudre la fermeture éclair, sur la partie plate des têtes de lapin et sur les doublures.





Pensez à insérer les oreilles sur entre la fermeture et la face avant :


Positionner les 2 parties de tissus blanc l'une contre l'autre et les 2 parties de la doublure l'une contre l'autre. Insérer les petits carrés de tissus blanc entre les 2 faces blanches, proche de la fermeture éclair en laissant 1 cm dépassant vers l'extérieur.
Coudre tout autour, et laisser une partie ouverte dans le bas de la doublure.



Retourner le tout via le trou de la doublure et la coudre sur l'endroit


Faire passer le cordon dans les passants crées sur le coté, et faire un nœud.


Coudre le haut des oreilles sur le cordon pour que les oreilles tiennent droites. Ajouter les petits pompons sur la fermeture éclair



Et voilà !! 


29 mars 2016

LE collier trendy de l'été

Cette semaine, vous allez voir tout plein de DIY par ici, youpiii !!!
Tout d'abord il y a ces challenges auxquels je participe sur ma plateforme chouchoue Oui Are Makers, ainsi que des groupes auxquels je me suis inscrite et pour lesquels il faut vous présenter des jolies choses faites maison.

On va débuter par un joli collier très tendance 2016, avec du corail, du mint et des pompons, je vous joint aussi les liens pour trouver le matériel.


Pour réaliser ce joli collier, il vous faudra :



 
Enfiler perles et pampilles en prenant bien soin de faire un nœud entre chaque matériel.
Enfiler les pompons à l’aide d’une aiguille.





 
Faire un nœud coulissant et voilà !!! 



Et voilà !!!


28 mars 2016

Les Beaux Moments #26

Il y a des semaines qui paraissent être un long tunnel avant d'arriver au week-end, et d'autre qui paraissent être un marathon de belles surprises ! La semaine passée est de celles ci, j'ai eu l'impression de ne pas avoir le temps de poser mes fesses une demi minute, et tellement épuisée, j'ai été me coucher bien tôt tous les soirs !!!

Lundi : un SamPois qui a étonné tout le monde sur la trottinette de sa sœur ^^
Mardi : Surprendre des mots d'amour entre le petit propriétaire et le lapin certainement le plus câliné / aimé au monde !
 
Mercredi : un aprem dans un bien bel endroit, je vous raconte vite !

Jeudi : un mini pois heureux de retrouver son papa après le travail

Vendredi : on a séché l'école et du coup on a eu un peu de temps pour nous <3
Samedi au soleil !

Dimanche : un lapin fou a décoré notre jardin !

27 mars 2016

Notre Avis sur la Question - La Grainothèque de la Médiathèque

J'avais vu passer l'info sur Facebook, mais je n'y avais pas prêté plus attention que cela. Cela dit, une fois arrivée à la médiathèque, en live, tout m'est revenu : la Médiathèque Emile ZOLA propose une Grainothèque !!!


Mais au fait, c'est quoi une grainothèque ??? C'est un lieu dans lequel les abonnés peuvent prendre et déposer des graines pour faire des petites plantations. Tout est basé sur le volontariat : on peut prendre des graines une fois, en déposer une autre, le tout est de jouer le jeu et de re-remplir une fois de temps en temps, de ne pas abuser quoi !



Je trouve cette idée de partage vraiment superbe et me donne vraiment beaucoup d'espoir sur l'avenir de nos enfants. En leur présentant ce type d'initiatives petits, ils les intègrent à leur façon de faire/ de vivre et (a mon sens) les trouveront parfaitement normales à l'âge adulte (comme le compost ;-) ) - oui je sais je suis peut être un peu idéaliste quand à l'avenir de mes enfants, mais j'ai vraiment envie de leur offrir cette enfance douce et pleine d'espoirs.





La Grainothèque est rangée dans un petit casier trop mignon, et les graines sont classées par catégories : légumes, fleurs, graines surprises (c'était vide, dommage, Lily aurait adoré ^^). Après, nous sommes à la médiathèque : tout est classé par ordre alphabétique et il y a des petites fiches indiquant les petites plantes qui vont grandir, comment s'en occuper, avec une petite photo.


 Après de nombreuses minutes de négociation, Nora a choisi des graines de fleurs, et Lily des graines de Potimarron (miam !). En rentrant le soir, c'est la première chose qu'elles ont raconté à Papa Pois (malgré la chasse aux œufs de l'école, les livres empruntés, les jeux sur les escaliers à la sortie de la médiathèque et tout le reste ^^).
Je pense donc que cette expérience les as séduites, et elles m'ont demandé ce que nous allions mettre en échange (message passé, ouf !).


Il y a des petites enveloppes vides pour déposer nos graines, et un cahier sur lequel on peut écrire quelles graines on a pris et comment nous allons nous en servir, tout est très bien organisé : simplement mais efficacement. 


Comme d'habitude, j'adore ce type initiatives. Il se passe toujours beaucoup de choses dans le réseau des médiathèques de la ville : spectacles, expositions, ateliers, après midi jeux... Si vous êtes dans le coin, n'hésitez surtout pas à vous renseigner !